Les origines de bouddha

Photo de statues du bouddha en or

Le terme bouddha, en sanskrit, signifie « celui qui est illuminé ». Il y a plus de 2 000 ans, celui qu’on appelait Bouddha naissait. Bouddha est l’un des personnages historiques les plus célèbres. Il avait donné naissance à  l’un des courant religieux les plus importants de l’humanité.

Qui est Bouddha ? Quand et où est-il né ? Quelles sont ses pensées ? Qu’est-ce que le bouddhisme ? Plusieurs questions reviennent sans cesse lorsqu’on évoque la vie de Bouddha.

Qui était bouddha

Bouddha est un personnage ayant une vie enveloppée de mystère. La plupart des historiens croie que le Bouddha historique a effectivement existé. Néanmoins, nous savons très peu sur les détails de sa vie.

Ce personnage a laissé derrière lui un vaste héritage fondé autour des notions de bonté, de paix et de satisfaction. Si l’on voulait synthétiser son histoire hypothétique, elle serait la suivante : Le futur Bouddha de son nom de naissance « Siddhârta Gautama » est né durant  le Vème ou le 6eme siècle avant J.C à Lumbini ( le Népal). C’est le fils du Roi « Suddhodana », le roi du clan « Shakya ». Sa mère, la reine « Maya » est morte après sa naissance. 

La vie de prince du Bouddha et son évolution en guide spirituel

Lorsque le prince Siddhârta était un nourrisson, un saint homme, en voyant le bébé a prophétisé que le prince réalisera de grandes choses dans sa vie. L’homme prédit que Siddhârta deviendrait soit un puissant chef militaire, soit un chef spirituel.

Craignant que ce dernier soit gênant pour son royaume, le père du prince prend alors la décision de le protéger du monde spirituel et de la souffrance humaine.  Le roi envoie son fils dans un environnement luxueux en pensant lui offrir un bonheur complet.

Le prince atteint l’âge de 29 ans sans connaitre le monde en dehors des murs du palais. Un jour, la curiosité fut trop forte et le prince Siddhârta demanda à un conducteur de char de l’emmener se promener  à travers la campagne.  Durant ses excursions, il avait été témoin de plusieurs phénomènes naturels comme la vieillesse, la maladie et la mort et en fut  profondément affecté.

Suite à ces expériences , le prince passa son temps à  errer dans les jardins du palais, seul et en réfléchissant sur le thème de la vieillesse, de la maladie et de la mort qui menait tout corps à la poussière.

Siddhârta  réalisa alors qu’il ne peut pas se contenter de vivre la vie d’un prince. Le prince renonça à son titre et à tous ses biens matériels. Au travers de méditation et de réflexion, il développa l’idée que le chemin de la libération passait par la discipline de l’esprit.  Avec le temps, Siddhârta fut reconnu comme  étant l’éveillé ce qui lui octroya le titre de Bouddha.

La sagesse de bouddha

Peinture représentant la sagesse du bouddha
L’enseignement du Bouddha

Bien qu’éprouvant au premier abord une importance résistance à enseigner, estimant que ce qu’il avait réalisé ne pouvait pas être communiqué par la parole, Bouddha finit par accepter 5 disciples, à qui il enseigna ce que l’on appelle aujourd’hui les quatre nobles vérités.

Plutôt que d’enseigner des doctrines sur l’éveil, le Bouddha choisi de prescrire une pratique à travers de laquelle n’importe quelle personne pouvait réaliser l’illumination par et pour lui-même.  

La mort de bouddha

le Bouddha se consacra pleinement à l’enseignement attirant ainsi des centaines d’adeptes. Il voyagea souvent et enseigna jusqu’à sa mort à l’âge de 80 ans.

Bouddha et la méditation

La médiation est l’un des fondements de la philosophie Bouddhiste. Bouddha a passé une période de sa vie à pratiquer la méditation afin d’atteindre la nirvana. La méditation bouddhiste correspond à deux mots : Sanskrit bhâvanâ ( cultiver et développer) et Gom ( se familiariser avec ses qualités). Pour Bouddha, la méditation une pratique posturale et mentale relaxante. Les preuve ? Les statuts  représentant le Bouddha historique en train de méditer. C’est grâce à la méditation sous l’arbre de la Bodhi que Bouddha a pu atteindre l’éveil  et l’illumination.

L’illumination du Bouddha

A noter que la pratique de la méditation ait  un grand impact sur la psychologie en rendant la personne plus calme, plus heureuse, moins réactive et donc capable de vivre longtemps et en excellente santé.

Bouddha, le bouddhisme et la religion

Photo d'un moine bouddhiste souriant

Le bouddhisme est une religion, une philosophie ou une sagesse ? Le Bouddha ne s’est jamais déclaré d’origine divine, ni envoyé par les dieux, ni ayant reçu son message des dieux. Bouddha n’a jamais affirmé qu’il était venu fondé une nouvelle religion. Tout au long de sa vie, et à partir de son éveil, il a enseigné une voix  de libération valable pour tous les êtres.

Avec le temps, le Bouddhisme s’est transformé en une religion, avec ses textes canoniques et ses communautés de moines organisées de manière rigoureuses. Le Bouddhisme est aujourd’hui vécu par l’immense majorité des pratiquants comme une religion. 

Tout au long de son histoire, le bouddhisme a fait preuve de souplesse que l’on ne trouve pas ailleurs.

Le bouddhisme est l’une des religions / philosophies les plus populaires puisqu’il existe plus de 500 millions de pratiquants de cette religion dans le monde. 

Le bouddhisme est né en Inde mais existe aujourd’hui un peu partout, surtout en Asie.  Cette philosophie es basée sur l’idée que l’expérience de la vie n’est qu’une suite de souffrances causées par nos désirs. C’est aussi l’idée que la fin d’une vie, la mort, n’est en réalité qu’un passage vers le renouveau sous une autre forme, le recommencement dans une autre vie, plus ou moins horrible en fonction du Karma et de la vie précédente. 

Les 4 Nobles vérités bouddhistes site : https://presencebouddhiste.wordpress.com/2015/04/04/les-4-nobles-verites/

Le bouddhisme est fondamentalement basé sur l’idée d’une vie atroce pleine de souffrances. Pas nécessairement de tortures sans fin, mais des souffrances plus fréquentes comme le soif, la maladie ou la faim. Le bouddhisme fait donc le constat suivant :  ce qui cause notre souffrance c’est nos désirs. Si on ne voulait pas être riche on ne serait pas déçu de ne pas l’être !

Vous souhaitez avoir un bracelet bouddha pour vous rappeler votre chemin dans le bouddhisme et votre attachement à cette religion voir notre guide des bracelets bouddha

Bouddha chinois

Photo d'une statue d'un bouddha chinois

Le  bouddhisme a été introduit en Chine au 1 er siècle. Il ne faut jamais confondre Le Bouddha historique avec le Bouddha rieur ! Le statut qui représente un Bouddha maigre, c’est celui de Siddhârta Gutama, appelé ensuite Gautama Buddha. C’est le Buddha historique et le prophète du bouddhisme.

Le statut que l’on trouve souvent en Chine et qui représente un gros Bouddha ou un bouddha rieur n’est pas celui de buddha mais  plutôt de Budai Chan. Budai Chan ou Bouddha le chinois est un moine assez corpulent réputé pour être un homme très zen, rieur et extrêmement gentil, dont existent plusieurs superstitions concernant sa statue dans le folklore chinois.

Bouddha japonais

photo d'une statue de bouddha en pierre dans une ville au japon

Le bouddhisme a été introduit au Japon au Ve siècle. Ce bouddhisme est très influencé par le bouddhisme coréen et par le bouddhisme chinois. Il existe plusieurs Bouddha au Japon. Les dévinités sont differentes et variées selon les écoles et les sectes. On trouve donc 4 dévinités : les Nyorai, les Bosatsu, les Myo-o et les tenbu.

Les boudhas les plus importants au Japon sont : Le Bouddha fondateur est Shaka Nyorai, Dainichi Nyorai et Amida Nyorai.

Bouddha tibétain

photo d'une statue de bouddha tibétain en bronze

Le bouddhisme tibétain s’est développé au cours du VIIe siècle. Le Bouddha Tibétain ou le ‘ second Bouddha’ est Samantabhadra ( Boudhha primordial de la tradition nyingma). Il exuiste egalement un autre Bouddha au Tibet, c’est Vajradhara ( le bouddha primordial dans les traditions Sarmas).

Voir notre article sur les bracelets tibétains

Quelques citations de Bouddha

  • « Rester en colère, c’est comme saisir un charbon ardent avec l’intention de le jeter sur quelqu’un; c’est vous qui vous brûlez ».
  • « La douceur triomphe sur la colère, la générosité triomphe sur la méchanceté, la vérité triomphe sur la tromperie ».
  • « Le paysan laboure les champs, l’armurier façonne la flèche, le charpentier courbe le bois, mais le sage se perfectionne lui-même ».
  • « L’esprit est difficile à maîtriser et instable. Il court où il veut. Il est bon de le dominer. L’esprit dompté assure le bonheur ».
Author

Thomas est un auteur reconnu en spiritualité sur amazon et dans de nombreux médias. ++ Cliquez sur le nom de l'auteur pour en savoir plus ++

Write A Comment

C'est l'automne gardez le moral jusqu'à -30% sur la boutique zenVoir la boutique
+ +