Homme rocher persévère
Homme rocher persévère

 Personne ne réussit sans persévérance, c’est la persévérance qui vous guide dans les moments difficiles, et c’est la persévérance qui vous fait traverser les épreuves. La persévérance est définie comme la persistance constante dans un plan d’action, malgré les difficultés, les obstacles ou le découragement. Aujourd’hui, je veux vous parler de sept leçons de motivation sur la persévérance qui vous inspireront pour réaliser vos rêves.

« Gravir une montagne commence toujours par un premier pas » 

Pourquoi cet article sur l’importance de la persévérance ?

Et bien, je n’en serais pas là sans elle. Je n’aurais pas cette vie que j’adore et je n’en serais pas à ma quatrième boîte, je ne serais pas dans un coworking de Bordeaux avec plein de gens de tous horizons. C’est persévérer qui nous fait continuer sur notre chemin.

Pourquoi il faut persévérer, voici 7 raisons ?

1. Nous commençons tout petit

persévérance nature
Goutte d’eau

« Même le plus grand chêne  autrefois a été une petite graine qui a tenu bon. » – Auteur inconnu.

Peu importe la taille de l’arbre, c’était autrefois une petite graine. Un grand chêne dort en chaque gland; un oiseau majestueux attend dans chaque œuf. Chaque « grande figure de ce monde » était autrefois « une personne lambda ».

N’oubliez pas, il fut un temps où Bill Gates n’était pas connu ; il fut un temps où Google n’était qu’une idée, où les Rolling Stones jouaient dans des bars miteux de Londres.

À l’heure actuelle, peut-être n’avez vous pas accompli tout ce que vous aimeriez accomplir, mais si vous persévérez, aussi sûr que vous lisez ces mots, le succès vous appartiendra.

Votre temps viendra… si vous appliquez la rigueur de tous les grands hommes.

Bill Gates, Steve Jobs, toutes ces personnes ne sont pas plus talentueuses que vous. Ce sont juste des visionnaires qui ont continué malgré les vents contraires, malgré les échecs, à croire en leurs idées. Et surtout ils se sont relevés beaucoup plus de fois que vous et moi réunis.

2. Continuez à avancer

« Si nous sommes dans la bonne direction, tout ce que nous avons à faire est de continuer à marcher. » – disent les bouddhistes

Aujourd’hui vous n’êtes peut-être pas là où vous voulez être, mais vous en êtes plus proche qu’hier. Ne vous laissez donc pas distraire par vos erreurs passées ni par un futur imprévisible, concentrez-vous sur le voyage. J’aime bien cette phrase :

Ce n’est pas la force, mais la persévérance, qui fait les grandes œuvres. source lefigaro.fr

3. La persévérance n’est pas simple !

Persévérer c’est travailler encore plus dur quand vous n’en pouvez plus de travailler dur – Newt Gingrich

En effet il est facile d’arrêter, de trouver des excuses, de justifier pourquoi il ne faut pas persévérer. Souvenez vous le cerveau est configuré pour valider nos propres opinions… Quoi! Vous n’avez pas lu mon article : 3 techniques de développement personnel, mais filez le lire de suite ! Oust ! Et revenez ensuite. J’ai encore des trucs utiles à vous dire.

Bien sûr, vous serez fatigués parfois, car on n’atteint pas de but élevé sans un long voyage. Il n’y a pas de mal à prendre une pause, mais attention une vraie pause. Moi il m’arrive de ne pas bosser une journée, juste comme ça. Mais alors dans ce cas, j’en profite. Je ne fais absolument rien, à part jouer aux jeux vidéo et boire des trucs trop sucrés. Bon ça colle pas avec l’image du Blogger de relaxation j’avoue. Mais on a besoin de craquer des fois. Donc, allez-y lâchez vous de temps en temps.

Puis repersévérez. Cela en vaudra la peine à la fin, comme le dit le proverbe :« Aucun voyage n’est trop grand, quand on trouve ce que l’on cherche. »

4. Terminer la course

La tortue qui persévère dans la fable
Le lièvre et la tortue

« À la fin, quand il vit que l’autre touchait presque au bout de la course, le lièvre partit comme un trait ; mais les élans qu’il fit furent vains : la Tortue arriva la première ». Jean de la Fontaine

Le succès exige un engagement à long terme, il exige que vous terminiez la course, il exige de la persévérance, pas de la vitesse. William Feather a dit:« Le succès consiste en grande partie à continuer, à s’accrocher, surtout après que les autres aient lâché », tandis que Robert Brault a dit : « Soyez têtue, persistez, et vous constaterez que les limites de votre entêtement sont bien au-delà de l’entêtement de vos limites ».

5. Vous devez persévérer dans la persévérance.

Oui dit comme ça c’est un peu étrange comme formulation, mais en gros ce n’est pas parce que vous avez essayé dur pendant un mois ou deux que c’est de la persévérance. Une étude récente montre que lorsqu’on est à bout, c’est que l’on est à 60% de ses vraies limites. Vous pensez avoir atteint votre maximum de stress, alors vous pouvez en encaisser deux fois plus easy. Vous pensez avoir atteint votre limite sans sommeil ? Pareil, deux fois plus.

« La persévérance n’est pas une longue course, c’est beaucoup de petites courses courtes les unes après les autres » – Walter Elliott.

Créez un style de vie axé sur la persévérance ! Votre vie ne devrait pas être vécue uniquement dans votre zone de confort, c’est pourquoi je dis aux gens de ne jamais craindre l’échec, c’est lui qui fait avancer. Quand on est à l’aise, on ne grandit  plus et quand on ne grandit plus, on meurt lentement.

Voici un des poèmes les plus célèbres de Pablo Neruda

Il meurt lentement
celui qui ne voyage pas,
celui qui ne lit pas,
celui qui n’écoute pas de musique,
celui qui ne sait pas trouver
grâce à ses yeux. Il meurt lentement
celui qui détruit son amour-propre,
celui qui ne se laisse jamais aider. Il meurt lentement
celui qui devient esclave de l’habitude
refaisant tous les jours les mêmes chemins,
celui qui ne change jamais de repère,
Ne se risque jamais à changer la couleur
de ses vêtements
Ou qui ne parle jamais à un inconnu. Il meurt lentement
celui qui évite la passion
et son tourbillon d’émotions
celles qui redonnent la lumière dans les yeux
et réparent les coeurs blessés Il meurt lentement
celui qui ne change pas de cap
lorsqu’il est malheureux
au travail ou en amour,
celui qui ne prend pas de risques
pour réaliser ses rêves,
celui qui, pas une seule fois dans sa vie,
n’a fui les conseils sensés.
Vis maintenant !
Risque-toi aujourd’hui !
Agis tout de suite!
Ne te laisse pas mourir lentement !
Ne te prive pas d’être heureux !

Agrandissez vos limites; persévérez d’un but à l’autre. « On ne sait pas combien de kilomètres vous devrez courir en poursuivant un rêve. »

6. Les heures les plus sombres surviennent juste avant l’aube

Heureux dans la persévérance
Heureux dans la persévérance

« Ne vous découragez pas. C’est souvent la dernière clé du lot qui ouvre la serrure. »– Auteur inconnu.

La persévérance est nécessaire pour réussir ! Et chaque réussite est une histoire de persévérance. Si vous y parvenez, ce sera parce que vous avez persévéré face à des obstacles que vous pensiez infranchissables.

 Ce sera parce que vous avez appris de vos problèmes, que vous ne les avez pas laissés vous arrêter et que vous les avez dépassés que vous en êtes là aujourd’hui. Robert Schuller dit :« Les problèmes ne sont pas des signes d’arrêt, ils sont des lignes directrices. » Vos problèmes vous montrent où vous devez vous améliorer, ils vous montrent ce sur quoi vous devez vous concentrer ; vous devriez remercier l’Univers pour vos problèmes.

Ne vous découragez pas, dit Charles Kettering :« Continuez, et il y a de fortes chances que vous tombiez sur quelque chose, peut-être au moment où vous vous y attendiez le moins. »

7. On ne peut pas faire l’impossible du jour au lendemain

« Les choses difficiles prennent beaucoup de temps, les choses impossibles un peu plus longtemps. » – Auteur inconnu.

Visez l’impossible. Thomas Foxwell Buxton nous rappelle qu’avec un talent ordinaire et une persévérance extraordinaire, toutes les choses sont possibles : avec assez de persévérance et suffisamment de temps, vous pouvez gravir n’importe quelle montagne, accomplir n’importe quelle tâche ou réaliser n’importe quel rêve, il suffit d’être déterminé. Avec le temps, vous pouvez faire n’importe quoi, vous pouvez traverser les déserts, créer un tunnel

« Dashrath Manjhi voulait désenclaver son village. Alors il s’est armé d’une masse et d’un burin… et il a attaqué la montagne pendant vingt-deux ans ! Fou. »

Crédit photo : milaaprésultat persévéré

Source : https://positivr.fr

Bref je n’ai jamais pris aucun cours de design de Photoshop de langage HTML, J’ai juste lu et fait.

Exercice pratique si vous voulez abandonner

Vous n’en pouvez plus, mais alors plus du tout ! c’est le truc de trop, vous arrêtez. Voici mes conseils.

1 – Stop ! On arrête tout, on enfile son pyjama pilou pilou préféré on s’achète 5 litres de glace et on se repose. Devant une série ou un film. Remarque : ça marche aussi avec une grande ballade en forêt , c’est ce que j’aurais dû vous proposer en premier vu que c’est un blog santé bien -être…

Oui sortez ! Voilà, prenez l’air. Enfin bref faites-vous plaisir pendant 24h.

2- Après, marquez sur un papier les raisons qui vous ont fait commencer ce projet. Vous identifierez ainsi vos motivations profondes et vous pourrez mesurer si le coup de mou est une passade ou si la motivation n’est vraiment plus là.

3- Toujours sur le même papier, marquez o`u vous voulez être dans 6 mois grâce à ce projet. Alors?

4- 48h sont passées toujours pas envie, malgré tous les efforts… Alors, mettez votre projet en pause si vous pouvez. Sinon, parfois il faut savoir s’arrêter.

J’ai fermé ma première boîte grâce ou à cause de la visite d’un ami. J’étais tout le temps sous l’eau, je travaillais plus de 80 heures par semaine. J’avais même passé le Premier de l’An au téléphone pour un problème d’impression sur la couverture de mon magazine. Je passais trop de temps à sortir le soir pour évacuer le stress, mes employés étaient stressés, l’entreprise avançait certes, mais tout le monde était à bout. La visite de cet ami m’a rappelé que ce n’est pas cette vie que je voulais. Avec lui, j’ai passé 24 heures à penser à autre chose et j’ai pu me rendre compte à quel point c’était difficile pour moi de me relaxer. Je suis rentré au bureau et j’ai dit à mes employés: « C’est fini on ferme ». Je pense que cela a été un soulagement pour tout le monde.

Alors il n’y a pas de honte à ne pas persévérer, dés fois  ; )

La petite vidéo bonus qui fait plaisir:                 —- Pensez a activer les sous-titre français—

Traduit et arrange de http://www.mrselfdevelopment.com/

Mots clé qui ont permit aux internautes de trouver cette article:

 
Author

Write A Comment