Dans cet article Fred nous parles de son premier cours de calligraphie, et du moment où il a compris l’impact de cette technique de relaxation.Homme fait calligraphie

De quoi parle-t-on?

Présente dans pratiquement toutes les cultures, la calligraphie est l’art de bien former les caractères d’écriture manuscrite (source Wikipedia).

En provenance de Chine, la calligraphie japonaise a été introduite au début du 7eme siècle de notre ère et a su se distinguer du style chinois aux cours des siècles, tout en gardant des liens étroits. Aujourd’hui encore la calligraphie est très populaire au Japon et beaucoup de collégiens et lycéens pratiquent la calligraphie comme une méthode d’apprentissage de la concentration. La particularité du style japonais tient de l’influence d’artistes adeptes du bouddhisme zen.

Mon expérience de la calligraphie.

dessin calligraphie

Vivant depuis quelques années à Phnom Penh, je me suis lie d’amitié avec Kodo Tenco, maître de la cérémonie du thé et de la calligraphie japonaise. Ayant manifesté un intérêt pour la discipline, le maître m’a proposé de m’y initier.

Au contraire d’un jardin paisible, le maître me donne rendez-vous dans un bar de Phnom Penh, durant la happy hour. Comme un étudiant; je sors mon pinceau, mon encre et mes feuilles de calligraphies.

Nous versons un peu d’encre dans un verre et…un peu de bière, pour diluer le tout.

L’approche est très informelle. Le maître me donne dans les mains une dizaine de calligraphie dessinées de sa main, avec en dessous de chacune la traduction en anglais. Je m’attarde sur une en particulier: “’’, qui donne à peu près cela:

sagesse en calligraphie

Le maître m’invite à copier le dessin, sans aucune instruction. Je m’exécute et le résultat ne ressemble en rien à l’original! Cependant le maître très enthousiaste mais me demande de recommencer, une dizaine de fois.

Il m’invite ensuite à passer au dessin suivant avec le texte: ‘’une fleur fleurit, le printemps est arrivé’’.

Je recopie les idéogrammes une dizaine de fois et le maître me suggère un nouveau dessin, et ainsi de suite. Après une heure de pratique, de bières, de conversations inspirées et de fous rires, la leçon prend fin.

Le maitre saisit un de mes dessins et me dit qu’il va l’emmener à Tokyo.

Je lui demande alors, mais pourquoi ce dessin en particulier?

C’est parce que c’est celui écrit avec la plus grande spontanéité, me répond-il!

C’est à ce moment que j’ai saisi la portée de l’exercice!

Il est vrai que l’aspect esthétique est important mais pas autant que l’émotion qui transparait dans le dessin. La calligraphie est agréable a l’œil quand le dessin a été fait sans pensée, quand la main s’est laisse guidée par l’inspiration de l’instant présent.

Ainsi, le dessin est une réflexion de notre esprit au moment de son écriture et la pratique de la calligraphie un exercice de la pleine conscience, différend mais complémentaire, de la méditation.

Et ceci ne fut qu’une initiation!

En conclusion, la calligraphie japonaise est non seulement un art de l’écriture, esthétique et philosophique, mais en premier lieu un outil pragmatique du développement personnel, dont la pratique ludique marque sensiblement la perception de soi et du monde.

Une discipline que je recommande chaudement, ne serait-ce que pour la classe infinie que l’on dégage quand on sort son pinceau dans un bar 😉

Article Par Fred Mace.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
Author

Write A Comment